LE DIRECTEUR DE LA CRÉATION DE BOTTEGA VENETA, TOMAS MAIER, CONSACRÉ PAR LE FONDS MONDIAL POUR LES MONUMENTS

À l'occasion du Gala Hadrian de New York organisé chaque année par le Fonds mondial pour les monuments, Tomas Maier, le Directeur de la création de Bottega Veneta, a été consacré pour sa pertinente contribution en faveur de la protection de l'architecture moderne japonaise en collaboration avec le Watch Award 2016.

    Photo Credit: World Monuments Fund/Sophie Mathewson

    Tomas Maier s'est exprimé de façon brève mais intense:« Bonsoir à tous,J'aimerais remercier le Fonds mondial pour les monuments pour cette distinction. Il s'agit de ma première expérience dans la conservation historique, et j'en ai tiré une leçon importante : chaque chose mérite de se faire entendre.Ce soir, nous sommes en présence de l'une des plus grandes voix de la chanson de notre époque, j'ai donc le plaisir de me joindre à vous en donnant une voix à ceux qui ne peuvent pas s'exprimer.Qu'il s'agisse d'œuvres d'art japonaises du milieu du siècle telles que l'hôtel Okura, de structures brutalistes, du modernisme africain ou simplement d'exemples d'architecture encore méconnus dans le monde actuel, ceux qui ne peuvent pas s'exprimer ont besoin de notre voix.Merci ! »

    En 2014, Tomas Maier, amoureux depuis toujours de l'art et de l'architecture, apprend la destruction de l'hôtel Okura à Tokyo, l'un des derniers et des plus précieux exemples de l'architecture moderne japonaise. À l'instar des importants édifices d'après-guerre des autres pays, Okura risquait d'être démoli. À travers diverses initiatives impliquant d'éminents architectes, designers et artistes, Tomas Maier et Bottega Veneta ont favorisé la sensibilisation à cette question.